le meilleur des sorties pour enfants

Dans la peau d’un soigneur à Océanopolis : on en a rêvé, on l’a testé… et on veut rester !

Dans la peau d’un soigneur à Océanopolis

Soigneur animalier fait partie du top 5 des métiers qui font rêver. Si une poignée de personnes accède à ce rêve, Océanopolis propose aujourd’hui à ses visiteurs dès 12 ans de vivre dans la peau d’un soigneur animalier au sein de son équipe !!

C’est même la première fois en France qu’un parc marin ouvre les portes de ses espaces techniques de réserve et quarantaine à ses visiteurs et leur offre le privilège d’approcher les animaux comme des pros.

Durant une matinée, nous avons accompagné les soigneurs lors des entraînements vétérinaires des loutres de mer et des phoques avant d’aller nourrir les manchots et les raies mourines et de participer au bouturage des coraux.

Durant une matinée, j’ai vécu un de mes rêves d’enfant !

 

SOIGNEUR D'UN JOUR : UNE EXPÉRIENCE UNIQUE À PARTAGER AVEC SON ADO

Le parc marin a mis au point cette animation unique suite à la demande croissante des visiteurs de se rapprocher des animaux et de découvrir cette profession qui fait rêver tant de personnes et en particulier les ados, très nombreux à adresser leur demande de stage au parc marin. Soigneur d'un jour permet d'avoir un bon aperçu de cette profession souvent idéalisée par les collégiens et qui suscitera certainement des vocations. Au-delà du côté professionnel, "soigneur d'un jour" est un fabuleux cadeau à offrir à une personne passionnée par les animaux marins.

Le concept de l’animation soigneur d'un jour : durant 4h30, 4 visiteurs guidés par Lionel, le médiateur scientifique, sont immergés dans le quotidien des soigneurs dont ils découvrent les captivantes activités et le cadre de leur travail, à savoir les coulisses d'Océanopolis !

RENCONTRE EXTRAORDINAIRE AVEC LES LOUTRES DE MER

RENCONTRE EXTRAORDINAIRE AVEC LES LOUTRES DE MER

Les loutres de mer : des mammifères sauvages rarement observés en parc marin

L’immersion commence de façon intense. Équipés de bottes blanches et d’une parka Océanopolis, nous nous dirigeons vers la salle de quarantaine où nous avons rendez-vous avec de rares créatures sauvages : Pukiq, Tangik et Matchaq ! Trois loutres de mer ((Enhydra lutris) dodues font leur apparition l’une après l’autre dans une joyeuse cacophonie. Postés derrière un muret pour des raisons de sécurité, nous assistons, le sourire aux lèvres, à la séance d’entraînement de ces trois mâles arrivés à Océanopolis en 2016.

Suite à la disparition de leurs mères dans le milieu naturel, ces jeunes mammifères ont été recueillis et sauvés par le SeaLife center d’Alaska grâce à une phase intense d’allaitement suivie de soins prodigués 24heures/24 durant leurs six premiers mois. « Les loutres de mer ne font pas de réserve et sont donc très actives pour chercher leur nourriture » nous explique Christine à la tête de l’équipe des six soigneurs de mammifères et d’oiseaux marins.

SÉANCE DE FITNESS DES LOUTRES DE MER !

SÉANCE DE FITNESS DES LOUTRES DE MER !

La loutre de mer Pukiq est capable de manger autant qu'un phoque barbu !

Pour se faire comprendre, les soigneuses utilisent une « target » un long bâton avec une balle au bout de laquelle les loutres collent leur museau avant d’exécuter l’exercice demandé. « Nous tentons de recréer leur comportement naturel à travers une série de jeux. » Pukiq (malin), Tangiq (soleil) et Matchaq (lune) se dressent sur leurs pattes avant d’engloutir leur récompense - calamars, poissons et crustacés au menu du jour – et de se laisser caresser leur ventre bien rebondi.

« Pukig signifie malin en Alaska mais on aurait pu aussi l’appeler gourmand » souligne Christine avec malice : en effet le jeune mâle de 28 kg est capable d’avaler 5 kg de nourriture par jour, soit autant qu’un phoque barbu, 10 fois plus lourd ! Une fois entraînés et rassasiés, nos trois compères quittent la salle de quarantaine d’une amusante démarche chaloupée.

DANS LE PAVILLON BRETAGNE EN COMPAGNIE DES PHOQUES GRIS ET VEAUX MARINS

DANS LE PAVILLON BRETAGNE EN COMPAGNIE DES PHOQUES GRIS ET VEAUX MARINS

Torpenn, le phoque veaux marins (Phoca vitulina) est bien connu des visiteurs

Pas de temps mort ! A peine remis de nos émotions, nous enchaînons avec le pavillon Bretagne pour assister cette fois au nourrissage et au soin vétérinaire du phoque gris et des phoques veaux marins. Nous retrouvons avec grand plaisir Torpenn connu pour son caractère très sociable. Lors de notre dernière visite à Océanopolis, Torpenn suivait les mouvements de nos bras en se contorsionnant à travers la vitre de l’aquarium et amusait beaucoup les enfants. Cette fois, j’ai la chance de pouvoir l’approcher et même de lui caresser les flancs !

La soigneuse Agathe nous explique que cela fait partie de leur entraînement pour les habituer à ­accepter l’approche d’une personne inconnue. Si le parc marin autorise exceptionnellement les soigneurs d’un jour à caresser les phoques, c’est principalement dans le cadre de sa mission de conservation qui vise à faire mieux connaître les mammifères marins et à sensibiliser le public. Le vétérinaire ausculte les yeux de Naïa, le phoque gris (Halichoerus grypus) qui souffre d’une cataracte, et lui inocule un liquide vert pour le soigner.

DANS LA RÉSERVE TROPICALE : MISSION BOUTURAGE DE CORAIL

DANS LA RÉSERVE TROPICALE : MISSION BOUTURAGE DE CORAIL

.

Après la visite des phoques et l'ambiance mer d’Iroise, la chaleur tropicale de la salle technique dédiée aux coraux est bienvenue ! De grands aquariums de coraux surplombés de lampes s’étirent d’un bout à l’autre de la pièce. C’est ici que l’équipe d’aquariophilie cultive son corail. «  À votre tour, vous allez nous aider en bouturant votre branche de corail ! ». On enlève la parka avant de chausser gants et lunettes et on se concentre. Nous allons utiliser une technique de bouturage qui consiste à prélever des boutures de la colonie mère et à les fixer sur un nouveau substrat.
Pour créer ce dernier, on commence par malaxer une colle avec de la résine spéciale que l’on sculpte en forme pyramidale sur un petit support en plastique. Puis, équipée d’une pince, on casse chacun -délicatement- une branche de Pocillopora acuta, une espèce de corail dur issue du bassin indo-pacifique et on la fixe sur la pâte pyramidale. Il suffit d’attendre quelques secondes avant de visser le socle doté du fragment de Pocillopora sur la base immergée dans l’aquarium. La pâte adhésive se solidifie complétement une fois placée dans l’eau.

NOURRISSAGE DES RAIES, LIMULES ET TARPONS

NOURRISSAGE DES RAIES, LIMULES ET TARPONS

.

Émus, nous admirons nos branches de coraux qui développeront plus tard une nouvelle colonie et seront alors immergées dans un bassin, s'insérant dans l'écosystème marin. Le boutage est un moyen simple de propager une souche et de sauvegarder les coraux dans les océans en évitant leur prélèvement. Forts de cette nouvelle expérience, les soigneurs d’un jour ont le sentiment d’agir concrètement auprès de l’équipe à la conservation de la biodiversité marine.

La mission continue… Il s’agit à présent d’aider les soigneurs à récolter des artémias, ces petits crustacés élevés dans de grandes cuves, qui mettent près de 3 semaines à arriver au stade adulte (1cm environ) et qui servent à nourrir les coraux et les jeunes poissons.

Tout au long de la matinée, Lionel, notre médiateur scientifique, nous transmet sa passion pour la biodiversité marine en nous expliquant le fonctionnement des différents services et en répondant patiemment à nos 1001 questions ! Il nous entraîne ensuite dans une autre salle pour préparer le repas des raies qui raffolent de maquereaux et de moules ! Aussitôt la nourriture distribuée, raies mourines, pastenagues, limules et tarpons affluent devant nos yeux émerveillés tel un ballet féerique.

TARIFS, HORAIRES, LIEU DE RDV : RETROUVEZ TOUTES LES INFORMATIONS PRATIQUES ICI

Les soigneurs d'un jour découvrent les coulisses du parc marin

Les soigneurs d'un jour découvrent les coulisses du parc marin

Après cette matinée exceptionnelle, vous ne serez plus le même…

  • Vous deviendrez un pro du bouturage de corail dur
  • Vous saurez brosser les dents à un phoque polaire (lol)
  • Vous ne traiterez plus un manchot de pingouin !
  • Vous saurez différencier un phoque gris d’un phoque veau marin
  • Vous ne direz plus Océanopolis mais le « centre brestois de culture scientifique, technique et industrielle de la mer ; effet assuré en soirée !
  • Votre photo en compagnie du phoque Torpenn trônera sur votre bureau
  • Vous serez titulaire du diplôme « soigneur d’un jour », ça peut faire son effet sur un CV... 
  • Vous serez capable de couper du maquereau crû
  • Vous deviendrez un ardent défenseur des océans
  • Vou saurez calmer un phoque en lui gratouillant le ventre ( la preuve par l'image )

Caresser un phoque, c'est fait !!

Caresser un phoque, c'est fait !!

crédit photo Manon Deniau Le Télégramme

Retour haut de page

Wesco - Nouveau catalogue de printemps