29
le meilleur des sorties pour enfants

Océanopolis : on a testé les Xperiensea !

Les kidi-reporters vont tester la découverte virtuelle de fonds marins inaccessibles

Arctic 2100 : une animation high tech made in Océanopolis et unique en Europe !

Les poissons d'Océanopolis, Léa et Talia, les connaissent vraiment bien après 5 visites au parc marin ! Cette fois, nos kidi-reporters de choc ont eu le privilège d'être invitées à tester les Xperiensea pour voyager dans les océans de façon très futuriste ! Découvrez notre reportage sur le terrain.

Les kidi-reporters entrent dans un sas plongé dans la pénombre. Ici, pas de palmes, ni de combinaison à enfiler mais une sorte de « sac à dos tek » très mince et léger, un casque audio et des lunettes de réalité virtuelle ! Sylvain Ghiron, le Gépetto de ces équipements de nouvelle génération, nous briefe avant l’immersion : vous n’avez qu’à suivre les instructions sans jamais sortir de la capsule virtuelle limitée par des grilles. C’est parti pour une plongée virtuelle dans les fonds marins arctiques ! 

Téléportées à -20 m sous la banquise !

Nous voici téléportées à 20 mètres de profondeur sous la banquise arctique. On se retrouve dans une plateforme sous-marine. On peut voir nos mains gantées de néoprène apparaître devant nous et surprise : on peut également voir nos 3 binômes équipés de scaphandres virtuels rouge et vert ! On peut donc s’immerger virtuellement en équipe : une sacrée évolution technologique !

Une douce voix nous accompagne dans ce voyage de 15 minutes qui commence en 1950 et présente l'état du milieu matin arctique tel qu’il pourrait évoluer jusqu’en 2100. Pas moins de 15 ingénieurs ont travaillé sur ce projet durant un an et demi. En collaboration avec des experts du CNRS et de l’Institut de Recherche Technologique b<>comGreen, Hill Studio a spécialement conçu pour Océanopolis cette animation high tech totalement inédite en Europe  !

« Cette animation technologique permet de rendre un discours scientifique attractif et de transmettre un message » explique Sylvain Ghiron, ingénieur du parc marin brestois qui a participé à l’élaboration du scénario qui montre les effets du réchauffement climatique sur les écosystèmes à long terme.

Inédit : un selfie de Léa et Talia en réalité virtuelle à -20 m sous la banquise !!

Inédit : un selfie de Léa et Talia en réalité virtuelle à -20 m sous la banquise !!

Arctic 2100 : l'interaction virtuelle avec les animaux marins c'est fantastique !

Appareil photo et laser activés

La voix nous annonce qu’une baleine boréale s’avance vers nous ! Un petit écran virtuel apparaît devant nos yeux et nous invite individuellement à utiliser un laser pour s’informer sur les espèces marines qui nous entoure, qu’il s’agisse d’un poisson ou d’une étoile de mer fixée sur un rocher. On vise la créature avec le laser rouge et une page d’information s’affiche aussitôt avec la description de l’animal, sa répartition, son habitat et son statut de conservation.

En activant le mode appareil photo avec la main droite on prend autant de photos que l’on souhaite de l’animal marin en positionnant la main gauche selon le cadre souhaité... Familiarisées avec les nouvelles technologies, Talia et Léa ont aussitôt le réflexe de réaliser un selfie souvenir !

Des bans de morues argentées évoluent autour de la plate-forme, tandis qu ‘un phoque s’approche de nous. Talia tente de le caresser et Léa recule pour s’écarter de l’animal «  j’ai eu l’impression qu’il me donnait un coup de queue ! » nous expliquera-t-elle plus tard.

Sensibilisation à la dégradation des fonds marins

Séquence émotion avec le passage d’une femelle cachalot accompagnée de son bébé, recouvert de poissons pilotes, puis d’un beluga. La magie opère au passage de cette créature énigmatique avec sa tête en forme de melon et son corps blanc immaculé. La voix nous ramène pourtant sur terre en nous informant que les populations de bélugas et en particulier celles du fleuve Saint-Laurent au Canada, sont menacés de disparition. Pollution, diminution des ressources alimentaires, activité humaine, dégradation de l’habitat… autant de facteurs semblent à l’origine de la disparition progressive de ces cétacés, qui peuvent aussi, comme de nombreux mammifères marins, être victimes de collisions avec les navires ou être pris dans les engins de pêche.

Un banc de méduses à crinières de lion surgit, la voix nous explique que c’est l’une des plus grandes méduses au monde. Son diamètre varie de 50 cm à 2 m, et ses tentacules peuvent mesurer 30 m de long ! La voix nous fait part de la prolifération de méduses constatée ces dernières années dans plusieurs mers et océans du globe et des conséquences écologiques préoccupantes que cela implique.

Le voyage spacio-temporel touche à sa fin et nous revenons à regret à la surface ou du moins à la réalité. Complètement conquises par l'immersion virtuelle,Talia et Léa expriment leur enthousiasme et veulent prolonger l'aventure. " C'était génial ! C’est vraiment fantastique de pouvoir interagir virtuellement avec les animaux marins !!  » Mais une équipée de 4 visiteurs attend pour vivre à leur tour cette expérience inédite de réalité virtuelle.

L'animation est proposée à Océanopolis jusqu'au 24 août. Les visiteurs doivent s'inscrire au plus vite en arrivant au sein du parc.

Equipement : un système de réalité virtuelle de toute dernière génération permettant le mouvement et l’interaction entre les participants / Public : Par groupe de 4 personnes, accessible à partir de 12 ans.

Lieu : Espace dédié de 200m² situé au coeur des Jardins de la Mer / Durée : 15 minutes.

Rencontre avec la faune arctique sans un seul coup de palme !

Rencontre avec la faune arctique sans un seul coup de palme !

Infos pratiques

L'animation est proposée à Océanopolis jusqu'au 24 août. Les visiteurs doivent s'inscrire au plus vite en arrivant au sein du parc.

Equipement : un système de réalité virtuelle de toute dernière génération permettant le mouvement et l’interaction entre les participants / Public : Par groupe de 4 personnes, accessible à partir de 12 ans.

Lieu : Espace dédié de 200m² situé au coeur des Jardins de la Mer à l’entrée du pavillon polaire / Durée : 15 minutes.

Xperiensea : une aventure subaquatique virtuelle captivante !

Xperiensea : une aventure subaquatique virtuelle captivante !

Immersion à 360° au coeur d'une meute de requins et découverte du plancton en 3D

A peine remises de leur expérience de réalité virtuelle, Talia et Léa sont invitées sous un chapiteau pour vivre une autre Xperiensea avec une cinquantaine de personnes présentes !

Les visiteurs sont invités à s'installer sur une chaise pivotante et à s'équiper de casques audio et visuel. Une fois les réglages achevés, les voilà plongés directement dans le paysage paradisiaque de la passe sud de Fakarava située au beau milieu des Tuamotu en Polynésie française. Les images aériennes en 360° sont époustouflantes !

Le but : filmer une séquence inédite de chasse de requins gris de récifs en pleine nuit !!

C'est sur cette petite île de rêve située en plein coeur du Pacifique que le biologiste et photographe sous-marin Laurent Ballesta et son équipe ont décidé d'immerger leurs caméras. Leur but : filmer une séquence inédite de chasse de requins gris de récifs en pleine nuit !! Un défi d'autant plus osé que l'équipée a choisi la période de l'année où la passe sud de Fakarava est la plus fréquentée. En effet, à cette période, la passe de Tetamanu accueille un rassemblement gigantesque de loches marbrées et donc de requins ! D'après les scientifiques, ils seraient plus de 700 ! Un vrai mur de requins ! Aguérris, les plongeurs comptent à leur actif des immersions extrêmes en tout genre que ce soit sous la banquise en Antarctique ou dans les fonds marins d'Afriques du sud à la recherche du coelacanthe, ce fabuleux poisson fossile....

Une incroyable sensation de faire partie de l'aventure subaquatique

Cette fois, c'est donc au coeur d'une meute de requins foisonnante qu'ils ont choisi de tremper leurs palmes. Très sympathiques, ils nous invitent à rejoindre leur équipée comme binôme ! Laurent Ballesta nous fait un briefing sur les requins et sur le déroulement de la plongée et c'est parti ! Après une bascule arrière du bateau, nous voici immergés dans le décor magique du récif coralien de cet atoll polynésien dans lequel on s'évade immédiatement au gré des courants. " Ce qui est vraiment génial " s'exclame Talia " c'est qu'on a une vision de toute la passe, depuis la surface quand on lève la tête jusqu'au fond quand on regarde en direction de ses chaussures. Il y a des poissons multicolores qui viennent de tous les sens !! " On a le sentiment de faire partie de l'équipe de plongeurs et j'ai même eu peur quand un requin s'est dirigé vers moi " complète Léa. La sensation de faire partie de l'aventure est telle que Talia nous avoue avoir eu le mal de mer en embarquant à bord du bateau de plongée...

Mission réussie pour Laurent Ballesta et son équipe qui nous éblouissent avec des images exceptionnelles de cette chorégraphie nocturne inouïe de squales en plein chasse.

Défi relevé pour l'équipe d'Océanopolis qui parvient à l'aide de cette technologie avant-gardiste à nous familiariser avec les requins, à nous sensibiliser à la beauté des créatures marines et à nous faire prendre conscience du fragile équilibre des écosystèmes marins.

Equipement : un kit de réalité virtuelle composé d’un masque et d’un casque audio / Public : accessible à partir de 13 ans. / Lieu : Espace dédié proposant 80 fauteuils / Durée : 15 minutes.

XperienSea2018 Immersion-360° Des requins dans la nuit Credit LucMarescot Le cinquieme reve Neotopy

XperienSea2018 Immersion-360° Des requins dans la nuit Credit LucMarescot Le cinquieme reve Neotopy

À la découverte du plancton en 3D

Après la réalité virtuelle et la vidéo à 360°, Talia et Léa prennent place dans l’Auditorium où sont présentés les microscopiques planctons, en trois dimensions.

La médiatrice scientifique contrôle par la voix et le mouvement de ses mains un ordinateur équipé d’outils détecteurs de mouvement et de reconnaissance vocale, qui lui permet de présenter aux visiteurs des micro-organismes planctoniques en 3D. « Ordinateur, montre-moi la larve Zoé ! ». Aussitôt, elle apparaît à l’écran. Cette animation a l'avantage de rendre plus accessibles des sujets complexes.

Les visiteurs, équipés de lunettes 3D, observent avec attention l'organisme projeté sur grand écran en trois dimensions. La médiatrice nous montre également ce que contient une goutte d'eau de mer pêchée dans la rade de Brest et posée sur un microscope dont la vidéo est projetée sur l'écran. On y observe des diatomées et de multiples copépodes : c'est l'animal le plus abondant, présent dans tous les océans. Cela nous donne une idée de ce que l'on ingurgite lorsque l'on boit la tasse !


Animation réalisée en collaboration avec nos partenaires de la Station Biologique de Roscoff - CNRS / UPMC et Planktomania.

Equipement : des lunettes 3D pour apprécier les formes extraordinaires du plancton de manière inédite / Public : accessible à partir de 6 ans / Lieu : Auditorium de 260 places / Durée : 20 minutes.

Partir à la découverte du plancton en 3D

Partir à la découverte du plancton en 3D

Retour haut de page

newsletter automne 2020