le meilleur des sorties pour enfants

Le parc naturel régional d’Armorique Côté Terre // Visite en famille

Un territoire dont les pierres et traditions racontent la Bretagne depuis des siècles

Trois "musées de France" d'exception pour découvrir le Finistère : un parcours inédit recommandé par Kidiklik

Moins fréquenté que le littoral, l’intérieur du parc naturel régional d’Armorique émerveille ses visiteurs par ses paysages à couper le souffle et sa nature préservée qui s’étend à perte de vue. Kidiklik 29 vous propose de partir en famille à la découverte d’un autre Finistère, à la fois sauvage, traditionnel et inattendu. On y trouve les paysages les plus caractéristiques de l’Armorique, ceux qui ont forgé l’image de marque de la Bretagne depuis des siècles.

Le label Musée de France : un gage de qualité pour le visiteur et une forte implication locale

L’écomusée des Monts d'Arrée, le musée de l'ancienne abbaye de Landévennec et le musée de l'école rurale en Bretagne immergent les visiteurs de façon très complémentaire au coeur de cette autre Bretagne. Labellisés "Musées de France", ils valorisent avec brio les patrimoines naturel et culturel du Finistère et la richesse de son histoire. Kidiklik29 vous recommande la visite de ces sites pour traverser des paysages diversifiés et découvrir des sites culturel d'exception.

L'écomusée des Monts d'Arrée entre nature et patrimoine

L'écomusée des Monts d'Arrée entre nature et patrimoine

L'écomusée des Monts d'Arrée préserve les traces du passé

Entre nature et patrimoine, l’écomusée des Monts d’Arrée nous plonge dans le quotidien de meuniers du 19ème

Dans cette bretagne à la culture riche et ancrée, l'écomusée propose un voyage dans le temps. Situé au fond d'une vallée digne des plus beaux contes bretons, le village de kerouat a été reconstitué pour nous faire revivre le quotidien de ses habitants au 19ème siècle. Au fil de la visite, on s'imprègne de la vie quotidienne des Fagot, une famille de meuniers qui a traversé les siècles. On s'imagine dormir dans leurs étroits lit-clos ou préparer le feu dans la grande cheminée. Tout y est si bien conservé qu'on s'attend presque à tomber nez-à-nez avec l'un d'entre eux ! On découvre le premier moulin bâti en 1610, autour duquel s'est développé le village grâce à l'activité meunière, mais aussi à la culture des terres et de l'élevage. Passionnée et passionnante, notre guide Annaëlle Le Pan, médiatrice cutlturelle de l'écomusée, souligne à quel point cette famille est parvenue à vivre et à évoluer dans une cohabitation parfaite avec l’environnement.

Les activités thématiques rencontrent un vif succès auprès des familles

Un sentier de découverte nous invite à poursuivre la rencontre avec les Fagot, par de charmants chemins creux, à travers champs en longeant la rivière. C'est le moment de profiter de cette belle nature en famille ! Les enfants prennent plaisir à caresser le cheval de trait et les moutons d'Ouessant, sans oublier les biquettes, tandis que les parents admirent les vieilles pierres, les objets d'antan et s'émerveillent devant le grand moulin à eau que l'on peut visiter de l'intérieur. Un sac à dos de rando est d'ailleurs proposé aux familles pour suivre un parcours éducatif en résolvant des énigmes et on peut également y pique-niquer !

De mars à octobre, l'écomusée organise des ateliers pour enfants, des expos, des visites guidées, des démonstrations et des concerts. Toujours menés par des accompagnateurs passionnés qui vous donnent l'envie de revenir dans les Monts d'Arrée ! Les ateliers de barattage pour faire son beurre maison ont particulièrement la côte, tout comme les balades thématiques sur les landes durant lesquelles les enfants apprennent à fabriquer des jouets avec les plantes de la lande et à comprendre comment les enfants jouaient autrefois, sans tablettes !! Fortement ancrées dans la région, les légendes bretonnes accompagnent les balades surveillées de près par les korrigans, et gare à celui qui ne respecte pas les landes ! L'Ankou n'est pas loin... Il est d'ailleurs conseillé de mettre une fleur de la lande à sa boutonnière afin de plaire aux lutins protecteurs.

Les vendredis du 13 juillet au 24 août : Visite guidée de l’exposition Sauvages ? Les landes des Monts d’Arrée : - 14h30 - Moulins de Kerouat

L'écomusée des Monts d'Arrée passeur de mémoire

L'écomusée des Monts d'Arrée passeur de mémoire

L'ancienne abbaye de Landévennec : 25 ans de fouilles archéologiques

L'ancienne abbaye de Landévennec : 25 ans de fouilles archéologiques

Le musée de l'ancienne abbaye de Landévennec : 13 siècles d’histoire bretonne !

L'ancienne abbaye de Landévennec : un site archéologique d'exception, un musée remarquable et un charmant jardin médiéval

Campée à l'entrée de la presqu'île de Crozon, à l'embouchure de l'Aulne se trouve la charmante station balnéaire de Landévennec. Sa douceur maritime et son aura sacré font de Landévennec un site prisé des vacanciers en quête de quiétude et de verdure.

Fondée au tournant des 5e et 6e siècles, l'ancienne abbaye présente trois aspects : un site archéologique qui retrace 1500 ans d'histoire bretonne, un musée dans lequel sont exposées les vestiges révélés par les fouilles, ainsi que des expos temporaires toujours au top et un charmant jardin médiéval plein de plantes aromatiques et médicinales.

Implanté au sein de l'ancienne abbaye, le musée a été récemment classé "musée de France" pour les objets de sa collection qui résultent de 25 années de fouilles, de 1978 à 2002. Un temps exceptionnellement long pour ce site construit au Ve siècle et qui a évolué au cours du temps.

D'après Bernard Hulin, le directeur de l'équipe hyperdynamique du musée , « la très forte humidité du lieu et la présence de tourbières ont permis une conservation exceptionnelle des objets, et surtout des bois. Ces objets nous disent ce que fut réellement cette abbaye, comment vivaient les gens de cette époque. » Le musée a également reçu ce prestigieux label pour sa volonté d'impliquer le public dans les collections et notamment pour ses efforts constant auprès des familles.

Faire venir les familles entières, tel est le but de l'équipe du musée qui propose des ateliers aux enfants durant chaque vacance. Quand les plus grands visitent les lieux historiques, les enfants peuvent apprendre à dessiner des triskels, se mettre dans la peau d'un archéologue ou encore jouer aux jeux proposés dans l’exposition qui contient toujours un volet destiné aux enfants.

Tout le programme des animations, ateliers, concerts et visites proposé au musée de l'ancienne abbaye de Landévennec

La Bretagne au temps des rois

La Bretagne au temps des rois

La Bretagne au temps des rois : l'expo incontournable de l'été pour saisir l'histoire de la Bretagne avant Anne...

Le musée de l'ancienne abbaye de Landévennec restitue une page d’histoire méconnue et pourtant fondamentale des Bretons

L'exposition qui se déroule actuellement sur la Bretagne au temps des rois est captivante. Nominoé, Salomon, Alain Le Grand... Ca ne vous dit rien ? La Bretagne a eu des rois dont les noms sont injustement méconnus, probablement éclipsés par Anne de Bretagne. Le musée restitue cette page d’histoire méconnue des Bretons. On y apprend que les rois Nominoé et Salomon se sont battus à l’époque où la Bretagne était en guerre contre les Francs qui réunissaient alors l'Allemagne, la Belgique, le Luxembours, la Suisse et une partie de la France. La géographie de la Bretagne s’est forgée à cette époque !

Les objets retrouvés sur le sol breton nous racontent la place de la Bretagne au coeur de l'Europe

Alors que les Bretons sont dépeints à l’époque de façon caricaturale par les Francs - les seuls témoignages de cette époque provenanient des Francs jusqu'à présent - les fouilles archéologiques menées en Bretagne depuis une quarantaine d’années, ont révélé que la Bretagne était une région dynamique qui rayonnait culturellement. La Bretagne avait alors sa place au sein de l’Europe : elle était en relation avec l’empire Franc - via les guerres mais aussi les échanges culturels - avec l’empire byzantin, la méditerranée et avec les îles comme l’Irlande et la Grande-Bretagne. Un volet est bien entendu consacré aux enfants qui peuvent porter un costume de l'époque et choisir entre moine, paysan, prince ou princesse ou alors profiter des films d'animation d'une qualité remarquable, colorier des dessins, etc.

Vous avez jusqu'au 4 novembre pour découvrir cette passionnante exposition ainsi que le jardin médiéval de l’abbaye magnifique durant l'été.

L’influence de l’école sur les grands changements de la société rurale au 20ème siècle

L’influence de l’école sur les grands changements de la société rurale au 20ème siècle

Le musée de l'école rurale en Bretagne : éducation, évolution des moeurs et coutumes dans les campagnes bretonnes

C'est à Trégarvan, à l’entrée de la presqu’île de Crozon, que se trouve le Musée de l'Ecole Rurale en Bretagne, un bijou empli de souvenirs et de tiroirs à émotions, à visite absolument ! Bâti à partir d'une ancienne école implantée dans un paysage verdoyant au bord de l'Aulne, il a été totalement rénové en 2016. Le musée raconte l’histoire de l’instruction dans les campagnes dès l’institution des lois Jules Ferry de 1881 et 1882.

Le musée nous invite à un grand voyage, depuis le temps des petits paysans bretonnants travaillant sur les bancs des longues tables de bois du début du siècle jusqu’aux tableaux verts de la classe des années 70.

On entre dans cette petite école par la cour, son grand préau et ses toilettes au fond donnent le ton. A l'intérieur, deux classes : autrefois l'une était destinée aux filles, l'autre aux garçons. Mais pour les visiteurs, on a reconstitué d'un côté une salle de classe des années 1910, et l'autre des années 1970.

Tout y est, dans les moindres détails : les pupitres bien sûr, les cartes et les encriers... D'ailleurs on peut se voir proposer une page d'écriture au porte-plume. Les craies, les sabots, le poêle à bois. Côté 70's, le formica émerge et les modèles d'écriture ainsi que le mobilier des classes sont beaucoup plus modernes. A l'étage, encore des surprises : on visite les appartements des instituteurs qui vivaient sur place, reconstitués à l'identique ! Deux salles deux ambiances, le salon austère de la maîtresse en 1910 est bien différent de la cuisine un peu baba-cool du maître de 1970 ! Disque de Jean Ferrat, guitare et cendrier Ricard à l'appui...

Un musée à visiter avec les grands-parents pour recueillir leurs témoignages et leurs émotions !!

Admirablement rénové, l'espace d'expositions nous explique toute l'évolution de l'éducation depuis le bonnet d'âne jusqu'à la bienveillance... Celui des expos permanentes est passionnant : on y parle éducation, évolution des moeurs et coutumes dans les campagnes bretonnes, scolarisation des filles et des garçons, périodes de guerre... Si les enfants ne lisent pas tout, ils ont à leur hauteur des petits écriteaux avec des questions adaptées, qu'ils s'amusent à soulever pour vérifier les réponses. Et puis quand les parents expliquent, c'est encore mieux et d’ailleurs les questions s’enchaînent… "Et toi maman, tu portais aussi une blouse ?" "Et on te mettait le bonnet d'âne ?"

L'idée du siècle, c'est de venir avec les grand-parents qui auront sûrement aussi des anecdotes étonnantes à raconter à leurs petits-enfants, souvenirs qui resurgiront d'autant plus fort à la visite de l'ancienne école, la vraie...

Ca donnerait presque envie de retourner à l'école !

Cette année, l’exposition temporaire « Le Menez-Hom : des landes, des paysans, des écoliers » est labellisée d’intérêt régional. Elle relate l’histoire des écoliers dans la lande et l’influence de l’école sur les grands changements de la société rurale au 20ème siècle. On y retrouve entre autres des témoignages d’anciens écoliers recueillis parmi des personnes âgées du territoire. Émotion garantie !

Toute l'actu du musée de l'école rurale en Bretagne par ici

« Les ajoncs éclatants, parure du granite, dorent l’âpre sommet que le couchant allume…» José Maria de Herédia

« Les ajoncs éclatants, parure du granite, dorent l’âpre sommet que le couchant allume…»  José Maria de Herédia

La lande à l'honneur dans les écomusées bretons

À l'honneur dans les écomusées bretons, la lande a tenu une place importante dans l’économie de la paysannerie et dans ses traditions orales

Cette année, la lande est à l'honneur dans tous les écomusées bretons qui proposent de captivantes expositions. Paysages couverts de bruyères et d'ajoncs, les landes font partie intégrante du paysage breton. Si elles apparaissent comme naturelles, elles sont pourtant des milieux façonnés par l'homme. Presque toutes les landes intérieures sont issues du défrichement d'une forêt originelle dont il ne reste qu'une seule station dans les monts d'Arrée. L’ajonc breton a tenu une place importante dans l’économie de la paysannerie et dans ses traditions orales.

L’ajonc comme l’aubépine possédaient le pouvoir de faire obstacle aux êtres maléfiques

Les végétaux pris dans les landes étaient utilisés comme combustibles bon marché et comme fourrage pour les chevaux, et servaient également à construire des toits, des appentis, des abris et même des ruches ! La ronce, la molinie ou le genêt permettaient de fabriquer des paniers, jouets, balais ou de bourrer les matelas et pouvaient protéger ses utilisateurs bienveillants... On prétendait en effet que l’ajonc comme l’aubépine possédait le pouvoir de faire obstacle aux êtres maléfiques... Aujourd'hui, ces landes intérieures particulièrement riches en flore couvrent un peu plus de 8 700 ha sur le territoire du Parc dont 40% est entretenu grâce au dispositif Natura 2000. La lande est pourtant de moins en moins intégrée au système agricole et le problème de son maintien et de son entretien se pose sérieusement.

Retour haut de page

Family sphere rentrée 2019